1 Décembre 2021  |

Vous voulez acheter une voiture d’occasion. Que vous achetiez la voiture d’un particulier ou d’un commerçant, il y a quelques vérifications à faire auparavant, et certaines choses à prévoir.

Voici un aide-mémoire qui vous aidera à ne pas sauter d’étapes.

Que regarder avant d’acheter une voiture d’occasion ?

En tout premier lieu, regardez votre budget pour évaluer le prix que vous êtes en mesure de payer pour un véhicule usagé. N’oubliez pas le coût des assurances, de l’essence, des pneus d’hiver et de l’immatriculation. Prévoyez aussi un montant pour la TVQ payable à la SAQ si vous achetez d’un particulier, et pour la TPS et la TVQ si vous achetez la voiture d’un commerçant.

Déterminez ensuite vos besoins. Voulez-vous un bazou pour l’hiver et peu vous importe s’il tombe en ruine au printemps ? Ou bien voulez-vous un véhicule d’occasion fiable qui vous durera quelques années ? Votre façon de magasiner différera selon vos besoins.

Si vous voulez une voiture usagée fiable, vérifiez quels modèles sont reconnus pour leur fiabilité.

Comparez les prix en ligne selon ce que vous recherchez. Vérifiez les prix selon le kilométrage et l’état de la voiture. Vous aurez une meilleure idée des prix sur le marché, et verrez si le budget que vous vous êtes fixé pour l’achat est réaliste.

Une fois que vous avez une bonne idée des prix des voitures et du prix que vous êtes prêts à payer, pensez au financement. Avez-vous l’argent comptant ou devez-vous emprunter ?

Si vous devez financer, vérifiez vos options de financement. Ferez-vous un prêt-auto ou un prêt personnel ? Si vous éprouvez de la difficulté à avoir un prêt dû à un mauvais crédit, Argent Maintenant peut vous aider. Argent Maintenant est une compagnie canadienne qui endosse l’emprunteur pour donner la possibilité à tous de recevoir un micro prêt, peu importe leur historique de crédit.

Une fois que la question du financement est réglée, commencez à magasiner votre voiture.

Vous avez trouvé la voiture ; que faire maintenant ?

Si la voiture est vendue par un commerçant, vérifiez s’il a un permis et s’il a reçu des mises en demeure de consommateurs sur le site de l’Office de la protection du consommateur. Vous éviterez ainsi les mauvaises surprises.

Si vous faites affaire avec un particulier, soyez vigilant sur certains points.

Assurez-vous que ce n’est pas un faux particulier. Un faux particulier est quelqu’un qui cache le fait qu’il est commerçant de voitures, habituellement en vendant leurs voitures par le biais de petites annonces, tout en se faisant passer pour un particulier.

En achetant de telles personnes, vous courrez le risque d’être privés de vos droits. Comment déceler un faux particulier ?

Vérifiez s’il y a plusieurs annonces de la même personne, et jetez un coup d’oeil pour voir si le même numéro de téléphone paraît dans différentes annonces. Faites preuve de vigilance si la personne a plusieurs voitures à vendre, hésite à vous recevoir à son domicile, offre de faire lui-même le transfert de propriété ou prétend vous vendre le véhicule au nom de quelqu’un d’autre.

Méfiez-vous aussi de particuliers à l’extérieur du pays qui veulent vous vendre une voiture. Il y a beaucoup de cas de fraudes qui ont été rapportées à ce sujet. Ces « vendeurs » vous demandent un acompte que vous perdez par la suite.

Que vous achetiez votre voiture d’occasion d’un commerçant ou d’un particulier, il y a des vérifications à faire.

Allez voir le véhicule de jour et essayez-le. Essayez les accessoires, roulez un certain temps avec, en ville et sur l’autoroute. Testez les freins et le frein à main.

Faites faire une inspection mécanique dans un garage de confiance, de votre choix.

Vérifiez si la voiture est entièrement payée dans le Registre des droits personnels et réels mobiliers (RDPRM). Pour 4 $, vous avez l’assurance qu’il n’y a aucune dette de rattachée au véhicule. Dans le cas contraire, vous deviendriez responsable de la dette lors de l’achat du véhicule.

Vérifiez aussi sur le Centre d’information de la police canadienne qu’il ne s’agit pas d’un véhicule volé.

Lorsque vous décidez d’acheter le véhicule

Vous avez fait toutes les vérifications et le véhicule satisfait vos exigences ? Procédez alors à l’achat du véhicule.

Contactez vos assurances pour que la voiture soit assurée à votre nom lors du transfert du véhicule. Pour ce faire, vous avez besoin du numéro d’identification du véhicule, ainsi que sa marque, son modèle et son année.

Si vous achetez votre véhicule d’un commerçant, vous devez lui payer la TPS calculée sur le prix de vente du véhicule. La TVQ est payable à la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ) et est calculée sur le montant le plus élevé entre la valeur estimative du véhicule et le prix de vente.

Certains concessionnaires peuvent agir comme mandataires pour l’immatriculation et le paiement de la TVQ à la SAAQ.

Si vous achetez le véhicule d’un particulier, vous n’avez pas de TPS à payer. Idéalement, le vendeur et l’acheteur se rendent à la SAAQ pour le paiement et le transfert de propriété. La transaction peut aussi se faire à l’aide d’une procuration. Dans un tel cas, les deux parties n’ont pas à être présentes.

Vous devez payer la TVQ à la SAAQ. Pour un véhicule de 10 ans et plus, la TVQ est calculée sur le prix de vente. Pour un véhicule de moins de 10 ans, vous payez la TVQ sur la valeur estimative du véhicule si celui-ci est plus élevé que le prix de vente. Si le prix de vente est plus élevé que la valeur estimative, alors la TVQ est calculée sur le prix de vente.

Bonne route !

L’achat d’une voiture demande beaucoup de préparation et de vérifications. Mais une fois que vous serez assis au volant de votre véhicule, vous aurez l’esprit tranquille en sachant que tout est en ordre. Vous pourrez alors profiter pleinement de la route, au volant de votre voiture !

Partager cet article